Ensemble unique dans un cadre idyllique

Monastère et Château de Bebenhausen

Gewölbe im Sommerrefektotrium von Kloster Bebenhausen; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Steffen Hauswirth
Le nec plus ultra des réfectoires

Les réfectoires d’été

et d’hiver

Le réfectoire d’été est l’une des créations les plus élégantes des débuts du XIVe siècle en matière d’architecture intérieure. La salle à manger d’hiver des moines a vu le jour un bon siècle plus tard. Leur transformation au XIXe siècle a permis de déboucher sur une fusion impressionnante entre le gothique rayonnant et l’historicisme.

Vue sur le réfectoire d’été du monastère de Bebenhausen ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Une prouesse d’architecture intérieure.

Un réfectoire baigné de lumière

C’est à la suite d’un incendie que l’abbé Konrad von Lustnau fit reconstruire en 1335 le réfectoire d’été, la salle à manger des moines. Des contreforts soutiennent les murs extérieurs de la haute structure. Sur le côté sud, un acrotère trône sur le toit, imitant la tour du transept de l’église du monastère sous des formes plus réduites. À l’intérieur se déploie toute la beauté de l’élégance du gothique tardif. Un détail qui a son importance : seules trois colonnes octogonales élancées soutiennent une voûte en étoile fine avec des clés de voûte aux formes sophistiquées. La salle à manger baigne dans une lumière diffusée par de hautes fenêtres à remplage.

Cliché historique du réfectoire d’été, vers 1930, au monastère de Bebenhausen ; crédit photo : Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Robert Bothner

Des festins royaux dans une ambiance médiévale.

Salle des Chevaliers du roi

Lorsque le roi Charles Ier fit aménager ses chambres privées dans le château à partir de 1873, il intégra également les bâtiments du monastère aux travaux. Le réfectoire d’été a été doté de lambris gothiques tout autour et d’un banc, d’une cheminée en pierre, de vitraux colorés et d’un sol en carreaux émaillés de Mettlach. De plus, les anciennes peintures du plafond ont été restaurées et enrichies ici. Des armures, armes et armoiries admirablement transformées ornent les murs de la salle à manger des moines en une sorte de salle des Chevaliers, qui offre un cadre exceptionnel pour des festins royaux dans une ambiance médiévale.

Procession des Chevaliers de Calatrava contre les Maures, fin XIXe siècle, fresque historique du côté nord dans le réfectoire d’hiver du monastère de Bebenhausen ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Une salle à manger agréable réservée aux moines.

De la chaleur pour les moines

Johann von Fridingen, le dernier abbé catholique, fit transformer la salle à manger des frères convers en un réfectoire d’hiver chauffé pour les moines au début du XVIe siècle. Le nombre de moines vivant dans le monastère avait déjà tellement diminué qu’il y avait suffisamment de place pour accueillir ce petit nombre de moines. La pièce est à la fois impressionnante et conviviale grâce à son plafond en berceau en bois et poutres apparentes. Des vestiges du système de chauffage du réfectoire d’hiver sont encore conservés dans le sol.

Débattre au lieu de manger

Le roi Karl utilisait également le réfectoire d’hiver comme salle à manger. Les tables et les chaises de style néo-gothique datent de son époque et l’ameublement de la pièce est encore en usage aujourd’hui. Ils ont ensuite été utilisés par les 60 députés du Parlement du Wurtemberg-Hohenzollern, pour lesquels le réfectoire d’hiver a servi de salle plénière entre 1947 et 1952. Les peintures murales avec vrilles, armoiries et motifs de chasse ont été peintes entre 1877 et 1879, et d’autres en 1911. La fresque historique qui se déploie sur la paroi nord et illustre les actes des chevaliers de Calatrava a des racines plus anciennes.

Plenarsaal im ehemaligen Winterrefektorium von Kloster Bebenhausen; Scan: Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Urheber unbekannt
Parlamentarier im Plenarsaal des Winterrefektoriums im Kloster Bebenhausen; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Stephan Kohls

Quand la salle à manger se transforme en salle plénière.

TIPP

Nos arts de la table actuels sont encore aujourd’hui profondément enracinés dans l’histoire à travers une longue tradition. Le portail thématique « Von Tisch und Tafel » (« Les arts de la table ») vous emporte dans une exploration culinaire à travers l’histoire culturelle des délices du palais de l’Antiquité à nos jours.

Von Tisch und Tafel

En savoir plus

Œuvres d'art et pièces
Travail et loisirs

Veuillez sélectionner un maximum de 5 mots-clés.