Passer le continu répété
Ensemble unique dans un cadre idyllique
Monastère et Château de Bebenhausen
Cuisine au château de Bebenhausen 

Un monument de technicité de l’époque royaleLa cuisine du château

Pièce rare des châteaux, et ce pas seulement au Bade-Wurtemberg, elle constitue au même titre un monument technique. La cuisine du château de Bebenhausen, aménagée au début du XXe siècle dans le but de préparer des festins royaux, est conservée encore aujourd’hui pratiquement dans son état d’origine.

Le roi Wilhelm II et la reine Charlotte devant le château de Bebenhausen

Le couple royal conviait ses invités à un festin à l’issue de chaque partie de chasse.

Une vie de cour pleine d’exigences

Le roi Guillaume II et son épouse Charlotte visitent régulièrement le château de Bebenhausen depuis leur entrée en fonction en 1891. À chaque début de la saison du rut du cerf à la fin de l’automne, le couple royal arrivait au château avec parents, amis, officiers et un parterre d’invités triés sur le volet. Deux semaines durant, des dîners festifs couronnaient chaque jour de chasse. Trois plats principaux, un total de neuf plats individuels et des vins assortis : voici tout le programme de la cuisine en soirée.

Cuisinière dans la cuisine du château de Bebenhausen 

La nouvelle cuisine était dix fois plus grande.

Dix fois plus grand

Avec pas plus de 26 m² de superficie, l’ancienne cuisine du château était bien trop petite pour pouvoir sustenter ces grandes sociétés de cour. La rénovation de fond en comble démarrée en 1913 a permis de multiplier par dix la surface de la cuisine. Les différents espaces de travail furent isolés spatialement. Le mobilier et les équipements furent enfin livrés en 1916 et la grande cuisinière moderne fournie par la société Roeder de Darmstadt fut montée, peu ou prou telle que le visiteur peut l’admirer encore aujourd’hui.

Monte-plats dans la cuisine du château de Bebenhausen 

Ce monte-plats permettait d’acheminer les plats aux étages.

Un aménagement fonctionnel bien pensé

La cuisine du château se trouve au sous-sol du bâtiment dit « de Kapff ». D’un côté se trouvent la chambre froide et le garde-manger ainsi que deux espaces de rangement. Un long couloir les sépare de la buanderie, de la salle de nettoyage de l’argenterie et de l’arrière-cuisine, et mène directement à l’office inférieur. De là, un monte-plats servait au transport des aliments directement à l’office supérieur, une antichambre devant le Salon vert. Il y avait même un bureau de cuisine directement adjacent à l’office inférieur et à la grande cuisine.

10_bebenhausen_innen_speiseaufzug_foto-ssg-ov-bebenhausen_crop1196x666.jpg

Monte-plats dans l’office inférieur.

Louches dans la cuisine du château de Bebenhausen 

Le personnel se déplaçait avec les ustensiles de cuisine et la vaisselle.

Le personnel de cuisine

Le personnel de la cuisine du château se déplaçait pour la saison de chasse, avec ses propres ustensiles de cuisine et la vaisselle provenant de la résidence à Stuttgart. En 1915, un administrateur de cuisine supervisait les achats et l’approvisionnement des denrées. Un chef cuisinier dirigeait la cuisine et la confiserie de la cour tout à la fois. Il était secondé de quatre cuisiniers qualifiés et de jusqu’à quatre apprentis, auxquels s’ajoutaient deux domestiques et une bonne.

En savoir plus

Monuments et fonctions

Œuvres d'art et pièces

Travail et loisirs

Veuillez sélectionner un maximum de 5 mots-clés.